On continue avec notre thématique de l’aménagement de l’espace dans nos micro-crèches et l’on va s’intéresser aujourd’hui aux dortoirs et autres pièces annexes.

Je vous l’ai déjà dit, l’aménagement de votre micro-crèche se réfléchit dans sa globalité en essayant de répondre aux questions :

– Comment mon aménagement va mettre en confiance les parents?

– Comment mon aménagement va satisfaire aux besoins de l’enfant?

– Comment mon aménagement peut-être ergonomique pour mon personnel?

– Comment mon aménagement peut influer sur l’ambiance générale de ma structure?

Vous l’aura compris, l’aménagement ne s’arrête donc pas à l’espace de vie, mais doit être réfléchi dans toutes les pièces de votre structure. Je ne reviendrai donc pas sur l’Accueil et l’espace de vie traité dans un précédent article.

LES DORTOIRS :

Les dortoirs doivent être un lieu propice à l’apaisement afin que l’enfant s’endorme en toute quiétude et puisse avoir un sommeil de qualité. Ils répondent donc à trois critères : Le bien-être, le confort ( pour les enfants, mais aussi pour les professionnels) et la sécurité. Il est recommandé que les dortoirs aient un accès direct à la salle de vie, afin de rendre la surveillance plus facile mais également dans un soucis d’autonomie de l’enfant afin que celui-ci puisse sortir du dortoirs seul lorsque qu’il le désire. Ces espaces doivent pouvoir être aérés de façon naturelle et être positionné si possible au nord afin de préserver la fraîcheur de la pièce.

Vous l’aurez compris, les temps de sommeil doivent donc être réfléchis pour respecter le rythme et les besoins de chaque enfant. LA luminosité de la pièce est aussi importante, lors des pistes, vous n’êtes pas dans l’obligation de plonger le dortoir dans le noir complet pour que les enfants dorment, au contraire, laisser la porte entrouverte par exemple peut rassurer les enfants pour lesquels ce moment de la journée est difficile.

Pour se faire, il sera préférable d’avoir deux dortoirs de maximum 6 lits. Vos portes devront être équipées de hublots, un à hauteur d’adulte (cela permet de faciliter la surveillance), un à hauteur d’enfants à 50cm du sol (dans ce cas, cela permet au enfants réveillés, de pouvoir explorer ce qui se passe dans la salle, mais aussi à vous professionnels de pouvoir le voir si toutefois la porte est fermée). Réfléchir au besoin de l’enfant dans le dortoir peut paraître compliqué parce qu’à priori, le besoin est de répondre à la fatigue de ce dernier. Mais attention, la réflexion sur le sommeil et donc à son  l’aménagement, va plus loin. Il faudra donc veiller à répondre aux questions :

– Comment vais-je favoriser son autonomie et son rythme pour qu’à son réveil l’enfant se sente pas frustré?

Ici, vous pourrez répondre à ce besoin en installant des lits au sol. Attention tout de même, si vous faites le choix d’installer de tel lit même pour les plus petits, une surveillance constance donc une présence obligatoire dans le dortoir durant toute la durée de la sieste sera nécessaire.

– Comment dois-je faire si l’enfant refuse le dortoir ou s’il n’arrive pas à se reposer ?

Il sera intéressant ici, d’en discuter avec les parents, afin de savoir comment se passe ce moment à la maison par exemple. Vous pourrez privilégier également un coin calme, douillet dans l’espace de vie pour laisser la possibilité à certains enfants de pouvoir s’y reposer s’ils refusent le dortoir. Il faudra réfléchir à la cause de ce refus et peut être positionné le lit d’une certaine manière.

– Les enfants auront-ils le même lit tous les jours ?

Si cela n’est pas possible, privilégié des repère pour l’enfant, un pictogramme choisit pour l’enfant et qu’il pourra reconnaître facilement par exemple !

En bref, posez-vous toutes les questions qui donneront à ce moment une sécurité physique et affective aux enfants et qui privilégieront leur autonomie et leur rythme. N’oubliez pas que ce moment est aussi un moment important pour vos professionnels, car il demande vigilance et sérénité, alors apportez leur le confort nécessaire pour que ce temps ne soit pas frustrant. Les dortoirs à proximité par exemple, des sièges au sol confortables, un outil leur permettant de mener une réflexion en équipes, un protocole de surveillance pour que ce moment soit cadré… Beaucoup de solutions existent ! Pensez également à la circulation entre les lits.

LA SALLE DE CHANGE :

La salle de change est l’endroit le plus propice au moment d’individualité avec chaque enfant. Il est le moment ou le professionnel peut s’occuper rien que de lui et favoriser ainsi un échange privilégié. Elle est aussi un endroit où l’on peut favoriser l’autonomie de l’enfant et le respect de son rythme en installant par exemple une table de change avec escalier escamotable, lui permettant ainsi lorsqu’il sera en capacité de le faire de monter, avec l’appui du professionnel seul. Il sera également possible d’installer à hauteur d’enfant, des rangements afin qu’il puisse se servir lui-même sous la surveillance du professionnel ce dont il a besoin.

Pour les plus petits qui ne sont pas encore moteur, il est souvent difficile de se projeter, ainsi une table de change assez large permettra tout de même à ce dernier de se mouvoir librement sous votre surveillance!

La table de change doit contenir une baignoire adaptée, avec un robinet facilement accessible pour les pros (les robinets peuvent être à commande fémorale, automatique ou à pied) afin de laisser libre les deux mains pour maintenir l’enfant en sécurité lorsqu’il est en hauteur.

La salle de change doit être ergonomique, souvent les plans de change ne sont pas pensé pour le bien-être des professionnels contraints de rester pendant plusieurs minutes dans une position debout pas forcément agréable. Il va donc être important pour le professionnel d’adapter la posture de soulagement du rachis lombaire avec un appui du pied en hauteur. Pour ce faire une simple marche pied à disposition dans la salle de change sera utilisé.

Cet espace se veut aussi polyvalent dans les différentes tranches d’âges que l’on accueille, ainsi prévoir deux toilettes enfant séparées par une petite cloison afin de respecter l’intimité de l’enfant. Prévoir aussi un pot à disposition, car souvent, lors de l’apprentissage à la propreté, le WC peut faire peur à l’enfant et ne s’y aventure pas. Ici aussi, il pourra faire son choix! Une auge à hauteur d’enfant sera aussi indispensable.

Pensez également aux rangements dans la salle de change, afin de ne pas devoir aller chercher du stock de couches, liniment ou coton dans l’espace stockage.

Enfin, votre salle de change doit être située à proximité de la salle de vie, et de ces espaces vous devez avoir une visibilité sur ce qu’il se passe dans la salle de vie. Vous pourrez ainsi faire installer des cloisons vitrées, une porte partiellement vitrée également. Pensez à faire équiper votre salle de change d’une VMC.

La Buanderie :

Les préconisations veulent que la buanderie ne soit pas trop loin de la zone de change afin que le linge sale ne soit pas à traverser toute la salle de vie.

Prévoyez dans cette pièce lave linge, sèche-linge, plan de travail pour plier le linge, et séchoir.

Vous pourrez aussi prévoir de mettre dans votre buanderie le matériel nécessaire au nettoyage de votre structure et prévoir des étagères pour ranger vos stocks de produits d’entretien.

Attention, cette pièce ne doit pas être accessible au enfant, il faut donc prévoir une fermeture à clé moletée à 1m30 minimum de hauteur et bien penser à refermé à clé cet espace lorsque vous en sortez.

L’office cuisine ou de réchauffage :

Personnellement, toutes mes crèches étaient équipées d’une vraie cuisine non-accessible aux enfants mais donnant la possibilité d’un visuel avec la pièce de vie.

De préférence non ouverte, vous pourrez la conditionner comme une cuisine maison en faisant tout de même attention à ce que votre four soit équipé d’une porte restant froide. Il faut penser que votre personnel, cuisinera ou réchauffera des plats pour les enfants, donc attention à la hauteur de vos placards muraux, de vos plans de travail.

Dans les micro-crèches, nous réservons souvent dans la cuisine un espace biberonnerie, cet espace sera entièrement dédié à la préparation des biberon et devra se situer en zone propre de votre office. Il faudra prévoir des rangements pour les boites de lait et biberon, mais également un évier.

Votre frigo sera exclusivement réservé aux enfants, vous ne pourrez pas y mettre les repas personnels, ou tout autre choses n’étant pas destinés aux enfants. Prévoyez un thermomètre de frigo, et une sonde de prise de température des aliments.

Portez une attention particulière à la marche en avant. Mais quoi? C’est quoi ça? Et bien la marche en avant est tout simplement que votre cuisine doit être pensé à ce que le propre et le sale n’empreintent pas le même chemin.

Une pièce de stockage du matériel pédagogique :

Bien que cette pièce ne soit pas accessible aux enfants, si vous en avez la possibilité prévoyez qu’elle est une surface de 5 à 6m2. Très utile pour le rangement des jouets, elle permet non seulement de ne pas encombrer la salle de vie, mais également de pouvoir organiser facilement le rangement des jeux non utilisé et à renouveler. Cette pièce pourra être agrémentée d’étagère de boites de rangement transparentes et étiquetées pour gagner du temps lorsque les professionnels chercheront le matériel.

Si toutefois, vous n’avez pas la possibilité d’une telle pièce, prévoyez de nombreux rangements dans votre crèche. Il est préférable que cette pièce de stockage du matériel pédagogique soit à proximité de la salle de vie.

La salle du personnel/vestiaire :

Véritable pièce permettant à vos équipes, pendant leur temps de pose, de déconnecter, d’avoir leur moment à elles. Cette pièce doit leur permettre de pouvoir réchauffer leur repas, de se laver les mains, de se changer et de se détendre.

Que faut-il donc dans cette pièce :

– Un vestiaire personnel

– Une table/chaise

– Un lavabo et au moins un placard à rangement pour la vaisselle

– Un micro-onde

– Un réfrigérateur

– Et pourquoi pas pour leur montrer que vous avez de l’attention pour vos équipes, un fauteuil confortable pour se détendre.

– Un tableau d’information

La salle doit être à proximité de l’entrée de votre structure, afin que vos professionnels n’ai pas à traverser toute la salle de vie pour se changer. Elle pourra également vous servir de salle de réunion pour vos réunions d’équipes.

Le Bureau de direction :

C’est là, où en tant que gestionnaire vous passerez votre temps et que votre référence technique travaillera aussi sur les projets que l’équipe souhaite mettre en place. C’est dans cet espace aussi que vous aller accueillir les parents pour vos inscriptions.

Alors prévoyez que ce bureau soit lumineux, visible depuis l’accueil, ordonner et chaleureux.

Il faut qu’il soit quand même assez grand pour accueillir 3 à 4 personnes. Votre bureau devra être adapté et ergonomique, tout comme votre chaise qui devra avoir un dossier et avec accoudoir. Si vous utiliser un ordinateur portable, prévoyez un support pour le surélever et que vous puissiez travailler de façon ergonomique.

Pour finir, je dirai que l’aménagement de chaque espace est fonction des projets du moment, de vos équipes et surtout des enfants et des familles que vous accueillez.

MC Consult Crèche, vous accompagnement dans votre création de micro-crèche.

N’hésitez pas à me contacter ! ici

https://www.facebook.com/mcconsultcreche/
https://www.instagram.com/m.c_consult_creche/
https://www.facebook.com/groups/104425691573327

#pédagogiepositive #montessori #pickler #loczy#psychomotricité #bienveillance #ecoute #ecoutebienveillance #observation #audace #psychologieenfant

#dossierdagrement#localcommercial #plancreche

#gestionnaire #entrepreuneur  #entreprendre #entreprenariat #entreprendreaufeminin #referentetechnique #deeje #deap #capaepe 

#creersacreche #gardedenfant #placecreche #modesdegarde #modedegarde #creche #microcreche #microcrèche #crèche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.