Comment convaincre et bien communiquer sur votre ouverture de micro-crèche?

Vous avez décidé de créer une micro-crèche, vos efforts de ces derniers mois se sont donc concentrés, et cela est tout à fait normal, sur l’obtention de votre agrément et les différentes démarches inhérentes à celui -ci. Mais voilà, vous arrivez dans une phase où vous aller devoir convaincre, les banques pour l’obtention d’un prêt, et les familles pour qu’elles inscrivent dans votre EAJE (établissement d’accueil du jeune enfant).

Vous aller devoir mettre votre casquette de commercial, et oui en tant que gestionnaire, nous avons plusieurs facettes ! Et il va être le moment d’établir votre stratégie commerciale.

Quels arguments avancer pour vous démarquer ?
Quels supports utiliser pour vous faire connaître ?

Le but de cet article est de vous donner des clés et ne prétends pas être la solution miracle ! Car votre force de persuasion sera un atout indispensable.

LES ARGUMENTS POUR VOUS DÉMARQUER FACE AUX BANQUES :

Les banques seront les premiers interlocuteurs, devant qui, vous devrez argumenter et convaincre que votre crèche attirera des familles afin de les rassurer. Votre rôle ici, au-delà de convaincre avec vos chiffres et donc votre business Plan sera de séduire avec votre produit.

Jusqu’à présent vous avez dû convaincre les institutions (PMI, CAF Municipalité, etc.) sur la pertinence de votre implantation, Ici vous allez non seulement devoir convaincre avec un prévisionnel cohérent, mais également séduire avec des arguments de vente et de pérennité de votre entreprise.

QUELS SONT CES ARGUMENTS ?

  • Convaincre avec vos chiffres :

Il faudra que vous connaissiez et sachiez expliquer tous vos chiffres, il se peut que la personne en face de vous, vous demande d’expliquer votre chiffre d’affaires, ou encore comment avez vous prévu votre augmentation de CA (chiffre d’affaires) d’une année à l’autre. En somme, attendez-vous à devoir justifier tout ce que vous aurez établi sur votre prévisionnel. Un conseil, ayez des devis avez vous, afin de démontrer que vos chiffres n’ont pas été inscris au hasard et que vous êtes une personne digne de confiance.

  • Avancer les plus d’une micro-crèche :

Il sera pertinent, d’expliquer l’essor des micro-crèches face au désengagement des municipalités à créer des places d’accueil pour nos enfants.

Démontrer l’attrait des parents, pour nos petites structures, petite collectivité, parentalité +++, proximité, car oui, notre service est un service de proximité et un service qui dépend énormément de la confiance que les familles vous porterons, vous pourrez également avancer que les collectivités vous soutiennent si vous avez déjà eu leur aval, ou si vous savez déjà que vous bénéficierez d’une subvention.

Il faut savoir que les institutions bancaires sont frileuses avec la crise actuelle, alors votre atout sera de démontrer que notre secteur ne connaît pas la crise, nous avons d’ailleurs été les seules structures d’accueil autorisées à rester ouvertes durant le confinement de mars 2020.

  • Apporter votre valeur ajoutée :

Que vous soyez ou pas du secteur de la petite enfance, il faudra montrer que vous maîtrisez le sujet et d’autant plus si vous n’avez aucune expérience dans le domaine.

Tout comme pour la PMI ou la CAF, vous devrez démontrer que vous connaissez les différentes pédagogies, le fonctionnement à proprement parler des crèches, le rôle de chacun de vos professionnels.

N’hésitez pas à mettre en avant les points qui vous démarques dans votre projet ? Vantez votre différence, expliquer ce que vous avez en plus par rapport aux autres modes de garde. Par exemple, si vous développez une pédagogie particulière, n’hésitez pas à leur démontrer les mérites de cette pédagogie et l’attrait que les familles en ont, ou encore si vous souhaitez développer des activités annexes, autour de la parentalité (ateliers du sommeil, geste d’urgence, etc.) ouvert à tous, expliquer leur que cela permettra d’attirer de nouvelles familles dans votre structure.

  • Votre force de persuasion :

Vous l’aurez compris, pour convaincre votre banquier, vous devrez le séduire avec votre projet, et pour le séduire vous devrez vous-même être convaincu de ce que vous avancez. Soyez sûr de vous, n’ayez aucune hésitation, et surtout ne montrer pas que vous avez un doute même si des doutes nous en avons toujours. Il ne faut pas, le laisser prendre une position de force, qui vous déstabilisera d’autant plus.

Votre force sera la pertinence de votre projet et les moyens que vous mettrez en œuvre pour que la réalité du terrain soit au plus proche de ce que vous aviez imaginé.

Il sera important de les rassurer, de montrer que vous être transparent et qu’avant tout vous et votre équipe, serez là pour les accompagner dans leur parentalité, et accompagner leur enfant dans leur autonomie.

Un parent ne vous en voudra pas si vous commettez une erreur, mais que vous prenez le temps de leur expliquer pourquoi vous avez commis cette erreur.

  • Vous devrez convaincre les familles, en prenant le temps de leur expliquer votre fonctionnement, encore une fois, un parent rassuré est un parent conquis. Ainsi n’ayez pas peur d’expliquer votre facturation (car oui, c’est la question qui revient le plus souvent !). Montrez leur votre sensibilité, votre sincérité et votre empathie. Mais attention, il faudra aussi leur montrer que vous êtes maître de votre structure, afin qu’il ne pense pas que vous êtes submergé au moins problème. C’est pour cela que vous devez également vous montrer ferme et sûr de vous !
  • Répondez de façon simple et efficace à leur question, ne vous noyez pas dans vos explications. Vous vous en apercevrez rapidement, les parents sont très demandeurs surtout les primo-parents qui ont encore plus besoin d’être rassuré.
  • Pour résumé et vous l’ aurez compris, la meilleur façon de convaincre les familles de vous faire confiance, sera la pertinence de votre discours et votre capacité à les rassurer quand à votre fonctionnement et la manière dont vous l’avancerez. Votre confiance en vous sera donc votre meilleur argument !

Réussir à obtenir son agrément, c’est bien, mais un agrément sans famille inscrite ne sert à rien !

La question qui se pose maintenant est :

Comment réussir à me faire connaître et obtenir mes premières pré-inscriptions?

Quand on ouvre sa première micro-crèche, l’inquiétude que nous avons est de réussir à se faire connaître et se démarquer des structures déjà existantes. Mais voilà, comment se démarquer. Être visible et faire savoir aux familles qu’une nouvelle micro – crèche va ouvrir dans leur secteur? Comment leur transmettre vos valeurs, pour sur donner envie de prendre contact?

Plusieurs choix s’offrent à vous et ces choix se cumulent !

Pour ma part, mon choix s’est porté sur une communication très en amont de mon ouverture, et plus précisément, une fois mes financements obtenus, et que j’étais sûre que les institutions me suivraient jusqu’au bout.

  • L’importance de l’identité visuelle :

L’identité visuelle, est à réfléchir au stade même de projet de votre création, votre nom, votre logo est la première chose que vos futures familles auront en tête tout comme les différentspartenaire que vous solliciterez. Il doit être encore une fois rassurant, porter vos valeurs et  ne pas être trop nunuche (éviter les petits surnoms d’animaux pour définir les enfants par exemple, car cela ne défini pas l’enfant comme un être à part entière). Mettez tout ce qui vous passe par la tête sur le papier, cette étape peut parfois prendre du temps, il est important ici, de vous démarquer, de ne pas porter un nom déjà pris et de vérifier que le nom que vous aurez choisi ne soit pas protégé.

  • L’importance du site internet et des réseaux sociaux :

Il est incontournable, car de nos jours, l’automatisme lorsque l’on cherche un renseignement, des avis, c’est d’aller voir notre cher ami « Google » pour avoir des informations.

Oui, mais un site internet coûte cher. Sauf que des solutions à moindre coût s’offrent à vous et il existe aujourd’hui des hébergeurs qui proposent des solutions tout en un vous permettant d’avoir un thème et de créer vous-même votre site internet.

Il sera important si vous choisissez cette option, de vous renseigner sur les usages du référencement, l’utilité des mots-clés et la pertinence de vos contenus et vos visuels.

Si vous optez pour l’utilisation d’un logiciel petite enfance, la plupart propose aujourd’hui un lien à intégrer dans votre site pour que les parents puissent se pré-inscrire directement depuis celui-ci, alors n’oubliez pas de l’intégrer à votre site internet dans la partie Inscription.

En parallèle, créer une page Facebook et Instagram de votre future structure, où vous pourrez non seulement communiquer sur l’avancement de votre ouverture, mais également faire votre pub en donnant des informations sur votre fonctionnement ou encore donner la marche à suivre pour se pré-inscrire. Et partagez au maximum votre page sur les différents groupes de votre commune ou communauté de commune, mais également sur les groupes de vente de puériculture ou de parentalité à proximité de votre lieu d’implantations, les groupes de parents également.

  • Les Forums :

Une autre solution très pertinente, si votre site n’est pas prêt, c’est de se faire connaître via les forums de parents, il en existe une multitude et souvent décliné en fonction des départements ou des villes.

Annoncez l’ouverture prochaine de votre structure, sans forcément donner une date précise, parce qu’à ce stade vous n’en avez pas, mais une échelle temps du type dernier trimestre 2021 !

Dans votre annonce, n’hésitez pas à mettre votre adresse mail, à appeler aux renseignements de la part des famille, mettre une phrase percutante, et enthousiaste appelant à en savoir plus sur ce que vous allez proposer.

  • Les flyers :

Même si la toile à largement pris le dessus, l’utilisation des flyers pour les services de proximité est encore pertinent. N’hésitez pas à demander aux commerçants à proximité de votre future structure, dans les pharmacies, les cabinets de sage femmes, les pédiatres etc, si vous pouvez mettre une affiche de votre structure où vous indiquerez, ouverture prochaine, le nom de votre structure, votre site internet, vos réseaux sociaux, vos coordonnées mail et téléphonique, rappelez-vous que vous aller devoir convaincre des familles, et pour cela, la meilleures façon de convaincre est encore d’argumentez de vive moi et croyez moi quand il s’agit de garde d’enfant, les parents n’hésite pas à vous appeler pour avoir des renseignements.

  • Vos proches et amis :

Vos proches vont aussi jouer un rôle dans cette démarche. Demandez-leur de faire votre pub, de parler de votre ouverture même aux personnes de leur entourage qui n’ont pas d’enfants, car ceux-ci pourront peut-être à leur tour, parler de vous et par la même occasion vous faire connaître à des familles en recherche de mode de garde.

Vous le savez maintenant, tout comme pour les institutions concernant votre demande d’agrément, votre stratégie commerciale, doit avant être basée sur votre force de persuasion, votre savoir être et savoir-faire en matière de petite enfance. Votre créativité et votre originalité vous différencieront des autres. Il ne faut pas avoir peur du ridicule, car vous ne le serez pas, si vous croyez en ce que vous faites et dites et que vos dires sont vérifiés. Notre corps de métier est tourné vers l’humain, et même si votre rôle de chef d’entreprise vous oblige à penser rentabilité, n’oublier pas que c’est justement parce que nous sommes sur un secteur particulier que votre assurance sera importante et rassurera vos futurs clients qui de ce fait inscriront chez vous et pas ailleurs !

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à commenter et à partager sur les réseaux sociaux !

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.